Album Photo

NOS PARTENAIRES

 

 

 

 

FNE

 

 

Qui nous suivent ?

Aujourd'hui 4

Hier 17

Ce mois 499

Tout 11542

EHT-CEMAC, la santé préoccupe

Cette institution sous régionale a reçu 1000 comprimés de Sulfadoxine Perymethamine pour lutter contre le paludisme. Ce don en médicament est le fruit du très bon rapport qui existe entre l’Ecole de l’Hôtellerie et du Tourisme de la Communautaire Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (EHT-CEMAC) et le Centre chargé de la prévention du paludisme de l’hôpital régional de Ngaoundéré, ville qui abrite le siège de l’EHT-CEMAC.

Francis Eboa

Palu3

L’Ecole de l’Hôtellerie et du Tourisme de la Communautaire Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (EHT-CEMAC) a fait de la semaine allant du 19 au 24 septembre 2016, une semaine dédiée au programme de lutte, traitement préventif et intermittent du paludisme. Ainsi, dès le premier jour de la rentrée académique 2016 – 2017 qui a eu lieu le 19 septembre dernier, élèves, enseignants et personnel administratif ont pris d’assaut l’infirmerie de l’EHT-CEMAC. Pour ce faire, le Directeur Général, Séraphin Mamyle-Dane en a prêché par l’exemple. « Le paludisme fait plus de ravage en Afrique que le VIH/Sida. S’il est vrai qu’on peut dormir aujourd’hui sous des moustiquaires pour éviter des piqures de moustiques, nous ne pouvons pas utiliser ces moustiquaires dans nos salons. Il est donc important de se prévenir contre cette pandémie. Pour que mes élèves et mon personnel ne prennent pas cela comme du bluff, j’ai été le premier à avaler trois comprimés Sulfadoxine Perymethamine », souligne Séraphin Mamyle-Dane. En effet, la posologie du Sulfadoxine Perymethamine est de trois comprimés en prise unique par personne et par trimestre. Le chef de division socio-médical qui a été instruit par la Directeur Général de l’EHT-CEMAC pour le suivi de cette opération au sein du campus en est très satisfait à la fin de celle-ci. « Depuis le lancement de cette activité sur la prévention du paludisme qui a été lancé le 19 septembre 2016 par le Directeur Général de l’EHT-CEMAC, les premiers étudiants ont immédiatement commencé à passer ici à l’infirmerie tout comme le personnel. Ainsi, tous les 102 élèves que nous avons, ont reçu chacun une dose », affirme Dr Saïdou Hamadou, chef de division médico-social à l’EHT-CEMAC. Cette opération de distribution gratuite de trois comprimés de Sulfadoxine Perymethamine à chaque élève qui devait en principe s’achever le 24 septembre 2016, est arrivée àPalu1 son terme 24h plus tôt. « Nous sommes satisfait de la manière dont la distribution a eu lieu. Prévue pour cinq jours, cette opération n’a duré que quatre jours. Ceci témoigne le fait que tout le monde est conscient du ravage que le paludisme produit en Afrique. N’oublions pas aussi que toute activité que nous menons dépend de notre état de santé, car si nous ne sommes pas en santé, nous ne pouvons rien faire », fait savoir Séraphin Mamyle-Dane. Rendez-vous a donc été pris pour décembre prochain pour la dernière dose.